Jaune suspend le cours des choses chez Marie


Ce soir, Jean Thévenin, qui officie en solitaire en tant que Jaune, est au micro de cette émission. Dans la musique de Jaune, il y a beaucoup de mouvement, à l’image de ce titre qui ouvre le volume 9 d’une très belle compilation signée La Souterraine, et qui s’intitule Le Plancton. Masse tournoyante toujours grouillante de vie, déformée par le courant, l’on se figure instantanément le fourmillement de l’océan. Dans la musique de Jaune il y a aussi de très beaux moments où la poésie des paroles suspens le cours des choses : “dans tes bras, les étoiles portent un nom”, l’instant semble s’étirer hors du temps. Ce sont toutes ces choses qui accrochent d’un même mouvement l’oreille et l’oeil dans la musique colorisée de Jaune, ou Jean Thévenin, qui se trouve être ce soir au micro de Marie la nuit. 

 

Il était déjà parmi nous dans La pause avec Tahiti Boy.


Dans l’ordre