5 albums le même jour, mais à quoi joue le rap game français ?

Et si votre Nöel se déroulait sous le signe du rap game ? Ce vendredi 4 décembre la France voyait les classements Itunes et Spotify se remplir de rap. Ils s’appellent Booba, Rohff, JUL, Nekfeu et Caribbean Dandee, le duo formé par Joey Starr et Nathy Boss. 6 pointures se donnaient donc rendez-vous ce vendredi avec 5 albums pour prendre la place de Franck Sinatra dans ton poste le soir de Nöel. Du petit nouveau Nekfeu, MC parisen, fort de son premier album « Feu », disque d’or grâce à une armée de Nek’flammes permettant au boug de tourner à travers toute la France depuis deux mois et de se lancer le défis de remplir Bercy en décembre 2016, on en reparlera c’est sur. A l’ancien du rap game Joey Starr qui revient avec Nathy Boss dans le duo Caribbean Dandee. En passant par les pires meilleurs ennemis du rap français : Booba qui ne pouvait pas s’empêcher de taquiner le Rohff qui revient avec son huitième album. Et JUL l’OVNI marseillais, qui, au contraire du club de sa ville, est au top du classement. J’ai donc pris le pari d’écouter les projets de tout ces messieurs, parfois au damn de mes oreilles et contre l’avis de mes proches mais on ne vit qu’une fois. Debrief.

Nekfeu - "Feu" (Réédition)


Jamais rassasié, après s’être gavé de ventes de son premier album « Feu » (loin d’être mauvais, toute l’équipe de PiiAF était tombée sous le choc si bien qu’on avait diffusé l’album dans son intégralité cet été). Le jeune Ken en solo cumulant aussi un poste chez 1995, S-Crew, 5 Majeurs et L’Entourage revient avec la réédition de son album. 8 titres inédits et 7 instrus figurent sur cet opus, dans la continuité d’un album de 18 titres. Le MC qui avait bousculé tous les médias et les classements français, laissant les FNAC et autre Cultura dévalisés. Le même mec qui sur les plateaux radio et télé se voyait poser cette question « Vous citez Maupassant mais vous avez vraiment lu Le Horla ? » ce qui signifiait « Depuis quand un rappeur sait lire ? ». Ou encore son passage chez Ruquier dans On est Pas Couché. Nekfeu avait encore des choses à dire apparemment.

En soit, qu’attendre de cette réédition ? Des feats ? Oui, il y en a : S-Crew, son acolyte Doums, 1995 et mention spéciale pour « 7:77AM » le feat avec le rappeur 86 Joon. On le sait les rééditions sont souvent le moyen de sortir les morceaux « tiroir ». Mais peut-être aussi le moyen de gratter un peu ? Le Nekfeu n’en avait pas forcément besoin à mon goût. Connaissant son public toujours au rendez-vous, son disque d’or en est la preuve, cette réédition sera probablement un succès. Le jeune public du MC n’osera sûrement pas lésiner à commander son disque pour Noël ou encore de commander des places pour son Bercy en décembre prochain. Mais ne crachons par sur ce « Feu - Réédition » l’album est quand même composé de bonne perles, c’est tout à son honneur. L’année 2015 de Nekfeu était plus que prometteuse, espérons qu’il ait pu ouvrir les portes à cette nouvelle génération du rap français, le sort puisse lui être favorable en 2016.

7:77 AM feat 86 Joon- Nekfeu

JUL – "My World"

Parlons franchement, j’y suis allé à reculons pour celui-ci. L’année fut rude pour l’homme qui est « Dans l’carré VIP en survet’ » (quand je vous disais que j’y allais à reculons), lâché par son ancien label (Liga One) le MC lance « D’Or Et De Platine », son propre label qu’il inaugure avec son deuxième album de l’année. Après avoir tout raflé, disque de platine sur ses trois derniers projets, le gars de Marseille revient en fin d’année avec un opus de 21 titres, My World, 21 titres à écouter... J’ai chialé. Après « Je Tourne en Rond », son dernier opus introspectif ; le gars nous présente un album « home made » aux instrus binaires. J’ai dû me renseigner un peu sur JUL et j’ai appris que c’était lui qui réalisait ses instrus, point fort il faut l’avouer, puriste ou non, qui ne bouge pas son boule en attendant le début de « Wesh Alors » ou d’autres tubes du boug. Quant aux textes, si on en croit ce qu’il chante le tout autotunéer à mort, mais c’est grâce à ça qu’il « paye son loyer », le monsieur risque un cancer des poumons et du foie d’ici 4 ans. Alors oui le « Jack Da’ Honney » c’est bon mais à consommer sans modération bon Dieu, quand aux « pétous » tu attendras que ce soit légalisé pour en fumer voyou. Alors comment comprendre ce succès ? Car oui il est évident que le mot « succès commercial » (pour artistique on en reparlera) est le plus adapté. Il semble que le rap régional paye. Jul pur produit du terroir fosséen a su trouver son public. Les radios (mêmes nous) friandes de ses titres comme « Pour les Vaillants » en sont la preuve. Alors à voir si « My World » fera un bon score en cette fin d’année et début 2016.

Wesh Alors- Jul

Caribbean Dandee - "Joey Starr & Nathy Boss Présentent Caribbean Dandee"

Caribbean Dandee c’est la culture du Soundsystem. Ce phénomène musical venue de la Jamaïque des années 50 où des concerts étaient prodigués à même la rue jouant des spécialités musicales locales. Après avoir écumé les festivals tout l’été, les deux compères JoeyStarr et Nathy se sont posés en studio pour nous présenter leur premier projet commun. Au total 13 titres aux sonorités diverses et variées sous la « douce » voix de Joey Starr qui nous avait manquée. Je ne m’attendais vraiment pas à sourire en entendant ce disque, vraiment pas. Le fameux Didier porte ce projet à fond et Nathy quand à lui ne se fait pas mettre sur le côté, loin de là. Avec des chansons à thème comme « Paris par Nuit », Nathy chante son amour pour la capitale endormie. Quand certains ne considéreraient pas cet album comme du rap je répondrais que Caribbean Dandee se veut éclectique, (terme passe-partout il fallait bien le caler) les deux compères étant capables de kicker à la « caribéenne », que ce soit sur du dancehall ou du peurah. Suite à un désaccord musical, je déclare ici que ces propos sont les miens et que PiiAF se déresponsabilise entièrement de cette position.

L’arène- Caribbean Dandee

"Nero Nemesis" (Booba) VS "Le Rohff Game" (Rohff)

Au commencement il y avait les clashs.

A croire que les médias les ont découverts en 2014 avec leur gueguerre. Booba et Rohff ne s’aiment pas, et ça depuis longtemps. Les deux artistes les plus attendus ce vendredi c’était eux. Alors quand Rohff annonce la date de sortie de son album le 4 décembre, le Duc de Boulogne répond :

 

 

QUAND T'AS ENVIE D'SORTIR UN ALBUM LE 04 DÉCEMBRE

Une photo publiée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

 

La guerre était lancée, non content d’avoir sorti "DUC" début 2015 Booba sortira un deuxième album de l’année pour faire chier Rohff qui revient, lui, avec son huitième album, « Le Rohff Game ».
Avec son projet de 18 titres, cet album au départ était prévu comme une mixtape, Roh2f avait donc bien préparé son retour. Mais le kopp guettait sa proie et débarque avec « Néro Némésis ». Premier album où il ne figure pas sur la pochette d’ailleurs. Coutume pour Booba avant la sortie de chaque disque, l’album à leaké en début de semaine permettant aux ratpis de se préparer pour le Bercy complet de Booba le lendemain de la sortie de son album (samedi 5 décembre). A artistes bressom, prods bressom. Après avoir arrêter de travaillé avec Therapy, Booba a reçu de nombreuses instrus de beatmaker. Travail facile le Duc de Boulbizer n’avait plus qu’à kiker comme à son habitude. Conscient de la mode musicale les thèmes évoqués dans Néro Némésis ne sont pas différents de DUC. Booba est un grand loveur, des daronnes aux meufs de tout les MC’s ces dames y passent toutes. En prime le Kopp nous gratifie d’une leçon d’histoire en ouverture de son album avec le titre Walabok « Ta mère la wisigoth ». L’histoire nouveau leadmotiv du rap game ? Il faut croire vu que Rohff s’y met aussi avec son titre « Comme En 46 » en ouverture de « Le Rohff Game ». On notera que cette faute d’histoire, puisque Rohff voulait faire référence à la seconde Guerre Mondiale, est due à un défaut de rime. Je pose ça là. 
Pour ce conflit, la rivalité des deux bougs se mesurera donc aux ventes des deux albums. Affaire à suivre.

Comme en 46 – Rohff

Génération Assassin – Booba

Au final le 4 décembre fut riche, très riche. De rééditions en comebacks pour cette date prouve que 2015 fut une des années les plus productive du rap game français. Comme quoi nous n’avons rien à envier aux ricains!

 


Dans l’ordre